En mal d’inspiration ? La Selection invite toute les semaines un artiste à débattre ses meilleurs titres du moment. L’invité à carte blanche sur la sélection et le contenu de ses descriptions.

L’invité

Anticlimax, aka le Patron, personnage multi-facettes, énigmatique et pas forcement très pratique, chroniqueur chez Tsugi, grosse tête du collectif Tcheaz, animateur chez Radio Grenouille de l’emission Bienvenue au Club, partage avec toi ses plus profonds fantasmes auditifs. Il ne te remercie pas, il as tout fait.

Selection

KZA – Le troublant Acid :

Un sample de Jean Pierre Castaldi (lorsqu’il s’essayait voilà bien longtemps à la musique : http://www.youtube.com/watch?v=wVY3T_6uI_E), une rythmique beatdown codéïnée, des cordes sanglotantes et un résultat qui tient en quatre mots : Fais moi l’amour.

audio
Merci d'entrer une url

Javeon Mc Carthy – Love without a heart :

S’il n’y avait qu’un truc à envier aux anglais c’est la capacité à transformer la pire ritournelle cheesy en un truc imparable. Exemple avec la prochaine sortie du label PMR, où Javeon Mc Carty sussure miel et autres délices à nos oreilles sur un beat hypnotique et minimal (qu’on imagine volontiers produit par son pote Julio Bashmore, pour qui il avait du reste chanté le sublime « Father Father » sorti il y a peu sur Future Boogie).

audio
Merci d'entrer une url

Osunlade – Envision :

Il sortait son premier maxi au siècle dernier. Ce mec est un des piliers de la house music, il a beau porter un os dans le nez il ne fait pas le zoulou quand il s’agit de remettre les pendules à l’heure. Extrait de son album « Pyrography », juste sorti sur son propre label Yoruba, ce « Envision » est un sirocco de plaisir, ce genre de vent chaud qui se glisse entre les corps pour mieux les rapprocher.

audio
Merci d'entrer une url

Locussolus – I want it :

Autre daron à revenir sur le devant de la scène, le vétéran Harvey, qui a du abandonner son surf et son weed grinder quelques minutes pour concocter l’album que ses innombrables fans n’attendaient plus. Dernière sortie en date d’International Feel, le label de légende, son long format évacue d’un revers de manche toutes les questions que vous avez pu vous poser sur « la nu disco », et « I want it » son single dévastateur condense en quelques minutes ce qu’une tripotée de producteurs tentent de faire depuis que c’est cool de jouer ce genre de choses.

audio
Merci d'entrer une url

Re.you – Ghost :

Cover d’une ballade électronique et mélancolique de Phantom/ghost, ce Ghost là est comparable aux orages d’étés : noirs, puissants et salvateurs. Mais quand la noirceur précède la lumière, on prend plaisir à traîner la tête en l’air dans ce tunnel de sensualité, en attendant que le ciel s’éclaircisse.

audio
Merci d'entrer une url

Junior Boys – You’ll Improve me :

Je connais quelques dizaines d’excellents groupes d’electro-pop, tous ont bien sur intégré la nécessité de rendre les auditeurs tristes et heureux en même temps. Exemple probant avec Junior Boys, qui – même s’ils font l’unanimité – continuent de hausser le niveau régulièrement et s’adonnent à ce genre de petits plaisirs de producteurs, la balade presque inavouable qui met tout le monde d’accord.

audio
Merci d'entrer une url

Slice and Soda – She Knows :

Ca fait un moment que j’attendais ce disque, j’avais d’ailleurs playlisté un de leurs morceaux « Gasoline Fire » dans une de mes mixtapes l’an passé (téléchargeable gratuitement ici : http://soundcloud.com/anticlimax/anticlimax-morning-sun-and-rainbow-makers). Une fois enfin réceptionné, écouté, digéré, aucun doute, la collaboration entre Para One et San Serac est un croisement aussi improbable qu’efficace, un peu comme si Jimi Ténor et Jimmy Edgar avaient enfanté d’un monstre cool, hyperactif du groove, poseur mais cool. « She knows », ouvre le disque et doit logiquement vous conduire illico presto sur le site de Sixpack (http://www.sixpack.fr) pour en commander une copie.

audio
Merci d'entrer une url

Tensnake – You know i know it :

On a vite réduit le génial Tensnake a son – certes surpuissant – « Coma cat ». C’est oublier qu’il a produit une palanquée de bombes discohouse bien éloignées des dancefloors d’Ibiza, sur lesquels ce stadium anthem l’a conduit. Revenu à ses premières amours, le père Tensnake vient donc de se fendre d’un « You know i know it » tout à fait conforme, validé immédiatement par les instances légiférant les soirées dans le sable, mojito en main, sur les bords de la Grande Bleue.

audio
Merci d'entrer une url

Columbus – Hubble :

Une pincée de K2000, un soupçon de Thriller, ce n’est certes pas compliqué mais si vos amis ne réagissent pas positivement lorsque vous leur faites écouter ce genre de bisou sucré, changez en.

audio
Merci d'entrer une url

Links

http://www.facebook.com/iamanticlimax
http://www.myspace.com/alonewithanti
http://twitter.com/iamanticlimax
http://www.tcheaz.com/

Comments

comments