On ne vous mentira pas cette soirée nous as déçu… Côté artistes rien à dire C2C, Sebastian, The Subs, Arnaud Rebotini et tant d’autres ont fait leur job. Côté Médiatone, organisation merdique. Et je pèse mes mots. Ils ont réussi à enlever la joie d’un festival.

Bon ceci étant dit, passons aux « + » de cette soirée. L’entrée est parfaitement gérée. Pas d’attente, on ce dirige vers Arnaud Rebotini. Fidele à ça réputation, c’est très mechanique, une techno simple mais précise.

On ne reste pas longtemps, C2C (le quatuor Nantais) commence leur set dans la salle du haut. Un peu mou à mon gout pour un festival électronique, ils arrivent quand même à faire un live propre, bien ficelé (trop peut être ?), qui hypnotise la salle. Bon ça m’a quand même fait énormément pensé à Birdy Nam Nam quelques années plus tôt.

Temps d’attente interminable entre les deux artistes, réelle orgie dans les files d’attentes (interminables elles aussi), et je pèse mes mots. Bref Sebastian commence son live avec « fracas ». Magnifique mise en scène, Sebastian casse la baraque avec des sonorités bien à lui. Digne d’un show de Justice (Le premier album bien sur).

On enchaine sur Digitalism. Alors je ne vais pas m’étendre sur le sujet. Un gros coeur sur la scène certes très sympathique mais qui déteint un peu trop sur le groupe. Du U2 électronique.

On prend l’air, ils terminent. Place à the Subs. Et la, mais vraiment la sur le cul. Meilleur live de la soirée qui rattrape presque toutes les déceptions de cette nuit 3. Puissant, énergique, mouvement de foule, distorsions, et j’en passe, le chanteur galvanise la foule. On vous laisse voir par vous même.

Sur ce dernière notes je te laisse avec un petit arrière gout amer qui me colle aux méninges. X

Comments

comments